6 septembre 2009

Subway : entretien avec Isabelle Adjani



Ce livre offre une jolie interview d'Isabelle, que je vous propose de découvrir ...












Comment avez-vous rencontré Luc Besson ?

La Gaumont m'a proposé de tourner un clip sur la chanson Pull Marine avec lui. Cela s'est très bien passé. Il m'a parlé de Subway. Je l'ai lu en une nuit et j'ai tout de suite dit "oui".

Qu'est-ce qui vous a séduit dans ce projet ?

Le projet lui-même. Je n'ai pas dit oui pour le rôle, puisqu'il n'avait pas été écrit pour moi et de toute façon, ce n'est pas un premier rôle. J'ai aimé le script, les images qu'il déroulait, cet hyperréalisme, cet univers sous-planétaire aussi vaste qu'une galaxie et en même temps, d'une claustro d'air vicié. Cela faisait un joli conflit d'images. Et dans ce lieu sombre, tous les personnages sont très hauts en couleurs.



Et maintenant que Subway est devenu un film ?
En voyant Subway, on voit l'âge de son réalisateur. Le film lui ressemble, il est vif, agile comme l'est le metteur en scène, malgré ses formes "pleines". Comme sa caméra, le film bouge bien. Les personnages sont des marginaux, mais pas des provocateurs. Ils sont excentriques avec naturel et ne se préoccupent jamais du regard qui est porté sur eux.

Héléna, votre personnage, comment la décririez-vous ?
Quand j'ai lu le script, c'était une grande bourgeoise. Ensuite, elle a gagné en insolence. Dans le film, c'est vraiment une pauvre petite fille riche. On sent qu'elle s'est mariée jeune, pour sortir d'un milieu prolétaire, qu'elle s'est mariée comme on conclut un marché. Son mari et elle jouent chacun leur rôle social. Mais elle s'ennuie. Sa rencontre avec le personnage de Fred lui fait comprendre qu'elle a manqué son adolescence. Fred la lui fera redécouvrir. Au départ, elle rejoint Fred dans le métro par devoir, parce qu'elle se sent responsable d'un vol de documents compromettants pour son mari. Elle collabore avec les policiers, mais très vite, elle deviendra agent double, se servant de cette police souterraine pour mieux protéger Fred.

Comment se passe un tournage dans le métro ?

C'est un cauchemar, c'est sale, c'est fermé, c'est fatigant. Pourtant, c'est enivrant. Et le film aussi a la tête qui tourne... Bien sûr, tourner dans un tel lieu provoque des complications matérielles très envahissantes, mais cela n'a en rien gêné le travail des comédiens. Cela faisait partie des règles de ce jeu-là, de ce film-là.

Quelle image gardez-vous de Luc Besson ?
L'impression d'avoir été sa première femme au cinéma. C'est pas mal, car les premières fois, ça compte pour toute la vie...

1 commentaire:

Anonyme a dit…

une belle intw,aimé c'est pas mal, car les premières fois,ça compte pour la vie! sinon, elle parlait de luc Besson dans intw comme d'un gros nounours plein de gentillesse,Une première fois super ensuite, on a vu la suite, pas mal du tout.a

LinkWithin

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...

Derniers commentaires

Messages les plus consultés

Forum du blog

Forum du blog
Cliquez sur l'image et dialoguons...

Tchat libre

Tchat

Compteurs