6 mars 2008

"Adjani chez elle" (2/2)



Elle. Achetez -vous beaucoup de choses? Avez vous un couturier préféré?

I.A. Quand j'ai de d'argent,oui.Quand j'ai pas d'argent, oui (rires). C'est chez Dior que je m'habille, de préférence.

Elle. Vous ne seriez pas ce qu'on appelait autrefois une "extravagante" ?


I.A.Ecoutez,je ne fume pas,je ne me drogue pas,je ne fais pas toutes ces choses ordinaires... C'est sûrement de l'extravagance.(rires)

Elle. Décidément vous n'arrêtez pas de rire.

I.A.Comme toutes les filles tristes.

Elle. Qu'est-ce qui vous rend si triste dans la vie ?

I.A. Le manque de joie de vivre qu'on trouve partout,même en soi (rires)

Elle.Vous vous sentez plus solitaire quand vous perdez un amour ou une amie ?


I.A. Quand un amant vous trahit, on peut toujours penser qu'il ne vous a pas vraiment connue, mais qu'il vous a fantasmée, inventée et qu'il n'y arien à regretter, parceque finalement ce n'était pas vous qui étiez là. Mais quand un ami trahit, on se sent profondément blessé parce qu'on s'est donné à lui en pleine sincérité.Il est beaucoup plus facile d'être sincère avec des amis qu'avec des amants.Il y a toujours quelque chose de menaçant dans l'amour et on se sent vulnérable.On se protège même si on a l'impression de tout donner.En amitié, on n'attend pas vraiment que l'autre vous aime toujours plus. C'est une chose acceptée,donnée.Mais dans l'amour, il y a sans cesse cette peur triste qui vous hante, d'être abandonnée ou d'être surprise par un malheur inattendu.

Elle.Qu'est-ce que vous faites pour vous protéger du malheur?

I.A. J'ai le champagne,mon chat Chocolat Charlus, mes descentes de lit en peaux d'ange ! Et mes photos préférées d'amoureux du monde entier !

Elle. Votre visage est un visage d'enfant, on dirait que le temps vous oublie.

I.A. Les jours heureux, je fais comme lui, j'oublie le temps.Les jours malheureux, je pense comme un musicien de jazz: la détérioration est à l'intérieur.

Elle . Est-ce que vous avez une formule (magique) pour définir votre vie d'artiste ?

I.A.Se jeter à l'eau par le feu.

Interview de Marie Jaoul de Poncheville pour ELLE

1 commentaire:

Anonyme a dit…

la seconde partie de l'interview est beaucoup plus"adjani",merci de le diffuser.on sent le plein mystère des vraies stars qui savent se contempler tout en demeurant très généreuses.
Djilali.

LinkWithin

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...

Derniers commentaires

Messages les plus consultés

Forum du blog

Forum du blog
Cliquez sur l'image et dialoguons...

Tchat libre

Tchat

Compteurs