6 novembre 2012

Lettre ouverte à I Adjani par J-P Lavoignat- part 1



Il y a 20 ans - à quelques journées près- Jean-Pierre Lavoignat , directeur alors de STUDIO magazine eut la très bonne idée de faire une déclaration d'amour à l'actrice française la plus demandée ...et la plus absente du cinéma français ...
Cette déclaration que M Lavoignat a eu l'intelligence d'écrire au nom de tous ces nombreux fans et non pas dans un intêret particulier, a toujours eu un écho en moi...
Je ne connais pas un autre exemple de lettre ouverte ... qui demande à une actrice de revenir ...
Alors même qu'elle n' avait aucune actualité, vous lui avez consacré la UNE du magazine, ouvert votre coeur ...

J'avais la sensation que j'aurais pu lui adresser moi-même ces mots, et vous l'avez fait pour nous ...

Aussi avec l'arrêt de son "ancien site" officiel (2006), j'ai ainsi non pas écrit une lettre , mais construit ce modeste blog parce que les absences d'Isabelle semblent (et j'entends d'ici tous les fans derrière moi soupirer) toujours aussi longues et parce que nous sommes toujours en attente (avec raison) de projets dont on a entendu parler (cd de P. Obispo, livre de photos..., des films à foison...et de son site officiel ...)

Mais bon voilà c'est aussi ainsi qu'on l'aime Isabelle... dans l'attente ... (pas trop quand même, sinon il va falloir une 2ème lettre ouverte...)

Merci Monsieur Lavoignat pour cette attention , portée en ce mois d'octobre 92 pour la plus talentueuse de nos actrices.
Fredjani




Chère Isabelle,

Il y a longtemps que je vous aime. Il y a longtemps que je voulais vous écrire. Ne faites pas l'étonnée, vous le savez bien- et depuis longtemps. D'ailleurs le sujet de cette lettre, on l'a déjà évoqué plusieurs fois ensemble. Si je voulais vous écrire, c'était d'abord pour vous dire que vous nous manquez. Beaucoup. "Camille Claudel" date de décembre 88. Dans 3 mois, ça fera donc 4 ans qu'on ne vous aura pas vue sur un écran. Et le seul projet dont on est à peu près sûr est cette fameuse "reine margot', cette histoire, comme vous dites "d'une enfant mal aimée dans l'armure d'une reine" que Chéreau a écrite avec D Thomsom d'après A Dumas. Mais le tournage ne commencera pas avant avril 93. Si vous ne tournez rien avant, cela fera 6 ans sans film. 6 ans, c'est trop. Et je vous entends déjà dire dans un de vos éclats de rire cristallins et irrésistibles: "c'est trop ? Pour qui?"

Pour nous, admiratreurs égoîstes, frustrés et impatients qui ne vous aimons jamais tant que lorsque vous prenez un rôle à bras le corps, que lorsque votre énergie farouche met à jour des rêves, des émotions , des passions.

Pour nous et pour ces millions de spectateurs qui, parce qu'ils vous accompagnent depuis toujours et on fait de vous ce que vous êtes, pensent que "l'absence est le plus cruel des maux" (Goethe). Pour nous et pour tous ces jeunes gens et jeunes filles qui nous écrivent régulièrement pour nous reprocher de ne pas assez parler de vous ou plus simplement pour nous demander de vos nouvelles...
De vos nouvelles, on en a de temps en temps. On vous aperçoit dans Paris match pour un grand bal organisé par Dior, on vous voit aussi à côté des manifestants en Algérie; On vous entend prendre la défense des Touaregs menacés, on vous écoute sur O'Fm parler avec affection d'"albert souffre" de Bruno Nuytten.... ça me rappelle au passage votre coup de téléphone pour attirer notre attention sur un "petit " film dans lequel jouait quelqu'un qui vous était proche. En effet de vos nouvelles on en a même par vous. Puisque je vous appelle régulièrement pour vous proposer d'être dans Studio. Sans parler des rencontres dues au hasard...
Comme ce matin gris de décembre 90 où nous nous sommes croisés à Londres dans un grand magasin, plus surpris l'un que l'autre . A chaque fois, je bien évidemment ravi mais hélas, à chaque fois, vous me dites gentiment, en vous dérobant derrière 3 éclats de rire : "Pas maintenant, quand je tournerai." Oui mais , justement, quand tournerez -vous ?
Pourquoi vous faites vous si rare ? Pourquoi une aussi longue absence ?

Pourquoi chère Isabelle vous faites vous si rare ? Pourquoi une aussi longue absence ? Un jour vous m'avez dit, et je m'en souviens comme si c'était hier ....C'était avant la sortie de subway, studio n'existait pas encore.... Nous avions convenu de nous rencontrer à l'heure du déjeuner au Lancaster.Le déjeuner a commencé à midi et il s'est terminé à 17h ! Entre temps tous les garçons du Lancaster s'étaient relayés à notre table; qui pour vous apporter le sel, qui pour vous remplir votre verre, qui pour vous servir le dessert, s'imaginant sans doute que vous ne remarquiez rien de leur manège affectueux.
Je me souviens aussi de la semaine suivante....vous étiez venue regarder les photos prises par Luc Roux. Vous aviez un petit béret rouge, un kilt, un manchon pour protéger vos mains du froid . Une collégienne..... Vous aviez tenu à nous emmener déjeuner ensuite, et je me souviens de vos fous rires, de cette manière que avez de parler de l'esentiel avec légèreté , comme par pudeur, et de cette gravité qui vous habite la minute d'après pour peu que vous évoquiez un évènement de l'actualité qui vous a bouleversée ...
Mais je m'égare...
Le jour du déjeuner , donc, je vous demandais (déjà !) pourquoi vous étiez restée 2 ans absente des écrans, vous m'avez répondu avec un zeste de provocation dans la voix : "j'ai envie de faire ce que les autres ne savent pas faire, ne peuvent pas faire. cette ambition, c'est pour moi la seule manière de garder intact mon travail...."

Je  me dis soudain : et si cela faisait l'effet inverse ? Et si au contraire, cette exigence orgueilleuse finissait par couper votre travail de ses vraies racines, de sa vraie source de vie ? Par le rendre plus difficile encore, plus douloureux encore? Par construire autour de vous un mur de plus en plus haut qui pourrait vous priver de la possibilité de nouvelles rencontres et vous éloigner de ce public dont vous disiez, un jour de lucidité, que vous n'aviez peut être pas assez pris en compte "l'extraordinaire pacte " qu'il avait fait avec vous ?
Je sais trop quelle part de souffrance entre dans toute démarche artistique authentique, je sais aussi le besoin que vous avez, vous, plus que toute autre qui avez été victime d'une effrayante rumeur, de vous préservez et de préserver un territoire secret hors de la pression du système, pour vous demander de tourner tout et n'importe quoi et de vous exposer à tous vents.
Je sais aussi que vous avez déjà, depuis la gifle, passé des années sans cinéma : 2 entre les soeurs bronté et possession , mais vos interruptions n'avaient jamais été aussi longues qu'aujourd'hui. En fait, c'est à partir de l'été meurtrier que les choses ont changé : depuis près de 10 ans ont passé et vous n'avez tourné que 3 films ! Dont 2 : subway et ishtar sont des seconds rôles. Comme si le triomphe électrochoc  du film de J Becker vous avait paralysée. Et avait multiplié chez vous à la fois l'exigence et la peur; L'exigence de trouver un aussi beau personnage et la peur de ne pas retrouver le même succès, les mêmes louanges. On en avait parlé le jour du déjeuner et vous aviez reconnu qu'il y avait du vrai dans cette analyse.
Le triomphe de Camille Claudel , n'a fait que rendre la situation plus bloquée. Comme si vous aviez sauté d'une prison à une autre, encore mieux gardée.
Alors que partout en Francecomme aux etats Unis, les stars d'aujourd'hui tournent, s'aventurent, prennent des risques changent de tête et de registre, jouent justement de la liberté de manoeuvre que leur donne leur statut de star (et c'est peut-êtreça, précisément, le défi d'une star en 92), vous,, c'est l'absence que vous avez choisie.Car, avec la place que vous occupez dans le cinéma français, ce ne peut qu'être un choix de votre part-ou alors, c'est que vous vous fixez de telles exigences que cela revient au même.
Et ne me dites pas, pas vous , qu'il n'y a pas de rôles en France pour les femmes. Non seulement vous avez montré que lorsque vous vouliez , vous pouviez les susciter, mais surtout , chaque année, des films sortent que vous auriez pu faire, si vous l'aviez voulu...
Moins vous tournez et plus vous vous condamnez vous même au succès obligatoire. Plus vous attendez et plus vous vous conndamnez vous -même à faire de votre retour un "évènement", alors qu'au fond là n'est pas l'essentiel...
J'ai toujours aimé qu'on appelle étoiles les acteurs et les actrices de cinéma . N'est ce pas vers les étoiles qu'on lève la tête pour retrouver son chemin ?Une étoile , justement, n'a nul besoin de nous éblouir pour nous guider. Au contraire presque...

A suivre...

6 commentaires:

tazyzas a dit…

Merci Fred! Je connaissais ce "Studio" mais je n'avais jamais lu la lettre. Il résume exactement ce que l'on ressent (encore) aujourd'hui.

fredjani a dit…

Oui, et encore la lettre est longue ...et comme je ne suis pas dactylo....
C'est quand même assez incroyable de faire une couv de cette façon, à part Farmer, je ne vois pas qui peut prétendre faire des couv ss avoir rien à "vendre" ...

Anonyme a dit…

J'attendais cette retranscription de la lettre à Isabelle depuis longtemps,je pensais que tu avais oublié,mais non,tu sais toujours nous faire plaisir.Merçi Fred pour ton travail.Tout ce qu'écrit JPL est toujours d'actualité malheureusement pour nous,mais elle,Isabelle,peut être qu'elle s'en fiche de tout ça!!Elle nous manque mais l'inverse n'est sans doute pas quelque chose qui lui traverse l'esprit.Si elle veut la paix et la tranquilité c'est son choix!
Encore quelques mois à attendre.De toute façon il n'y a rien dans le cinéma français actuel pour Isabelle.
Anneliz

fredjani a dit…

Nan, j'oublie rarement ....mais bon ca m"arrive !!!! lol
Il me manquait juste un peu de temps....en fait.
Je ne pense pas qu'isabelle se fiche des gens qui l'admirent, je pense qu'elle a toujours été soucieuse de penser à sa vie privée avant tout et comme je l'ai déjà dit, il se trouve qu'entre 88 et 92, elle aimait (déclaration d'un paris match...), entre 94 et 2002 , naissance de gabriel ....et depuis 2000 ....sa mère était atteinte d'un cancer ...
Je pense donc qu'elle a "préféré" s'occuper d'eux, plutôt que de "nous"... (c'est ma vision !), on peut donc espérer qu'elle rattrappe le temps perdu avec son public (c'est ce qu'elle a expresssément déclaré dans sa dernière interview dans "Aujourd'hui en france", elle veut dorénavant tourner, jouer ...

Anonyme a dit…

Je n'ai pas dis qu'Isabelle se fichait de son public,non!je n'aurais jamais pensé une chose pareille,moi qui l'ai vu et lui ai parlé à Marigny,je ne peux penser une telle chose!!!c'est impossible!!
Par contre je pense que la notoriété,et maintenant les pipolades etc..et surtout la presse dans sa forme actuelle,meme la presse dite sérieuse doivent lui etre insupportables bien souvent.
A mon avis si elle décidait de se consacrer au théatre,elle a tout à y gagner mais préparer puis jouer une pièce prend 6 mois de l'année et demande une présence quotidienne.
Trouves tu que les autres actrices de sa génération font des succès cinématographiques marquants? Ardant,Azéma,Miou etc...elles tournent très peu!
Je préfère à bien y réfléchir voir peu Isabelle mais dans une oeuvre forte.
Bonnes vacances Fred et encore merçi pour tous tes trésors partagés avec nous.
Anneliz

Anonyme a dit…

super texte,tellement en accord avec ce qui aété dit, q'un commentaire est peut-être superflu,;c'est vtai, elle nouus a terriblement manqué,heuteuse de ces derniers projets,et vrai qu'au théatre ,elle est magistrale! àl(encontre de certains,mais le monde est hétérogène,j'ai apprécié Figaro,l'ai acheté, et encore plus aimé à la deuxième lecture! vrai aussi,qu'étant exactement contemporaine d'isabelle,je la suis depuis ses débuts,et qu'elle est liée à maints souvenirs;et partiale,je tourne au rouge pivoine,lorsque j'entends des critiques à son égards,Isabelle;c'est un petit refrain,sur l'ère des souvenirs,un air nommé mélancolie!

LinkWithin

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...

Derniers commentaires

Messages les plus consultés

Forum du blog

Forum du blog
Cliquez sur l'image et dialoguons...

Tchat libre

Tchat

Compteurs