10 septembre 2006

Le Parisien critique la performance d'Isabelle dans M.S

Le parisien


Parution du : 08/09/2006
THEATRE.
Adjani cherche son salut surElle n'a rien tourné en trois ans, n'a pas fait de scène depuis six ans. Le retour de la star, en reine Marie Stuart, est un événement. Saura-t-elle faire oublier ses échecs au cinéma et ses frasques privées ? Possible, car son talent reste intact.



LA REVOILA.

Adjani, tellement star qu'on se passe même de son prénom, est de retour dès ce soir, et pour une centaine de représentations prévues, sur la scène du Théâtre Marigny dans « la Dernière Nuit pour Marie Stuart », de l'auteur allemand Wolfgang Hildesheimer. Elley incarne la reine Marie Stuart (1542-1587), qui, après avoir été une nouveau-née très convoitée,très ballottée, s'est retrouvée un pied en Ecosse et l'autre en France. Pour résumer, elle eut fort à faire avec sa rivale Elisabeth, laquelle finit par lui piquer le pouvoir et se débarrasserd'elle en lui faisant couper la tête. Adaptée et mise en scène par Didier Long, la pièce dure un peu moins de deux heures. Elle rassemble douze comédiens, Isabelle compris, et n'est ni pompeuse,ni emphatique, ni douloureusement mélo. Au contraire, sans perdre de vue son sujet - les deux dernières heures de la vie d'une reine promise au billot -, elle a un rythme, une montée en puissance, des échappées d'humour, jusqu'à un final troublant de beauté.Elle produit à plusieurs reprises de purs petits moments de génie Au regard de ce que nous avons vu hier en avant-première
Adjani, sans jamais pousser le curseur,sans dépasser la mesure, et qui n'attend pas d'étinceler dans sa robe blanche pour produire à plusieurs reprises de purs petits moments de génie, redevient la grande actrice qui a laissé sa marque dans tant de rôles, au cinéma et au théâtre, de « la Reine Margot » de Patrice Chéreau,présentée à Cannes en 1994, à « la Dame aux camélias », sa dernière apparition sur les planches en octobre 2000 au même Théâtre Marigny. C'est peut-être la marque des étoiles de toujours revenir de loin. En effet, à 51 ans - elle est née en juin 1955 -, l'actrice traverse aujourd'hui les cinquante et unièmes rugissants. Quand elle n'est pas totalement absente des écrans, elle choisitdes films qui se soldent en échecs commerciaux, tandis que sa vie privée défraie la chronique: de sa rupture très médiatisée avec Jean-Michel Jarre à sa relation avec le chirurgien StéphaneDelajoux, qui eut maille à partir avec la justice pour une escroquerie aux assurances et qu'elle défend bec et ongles. L'image
Adjani s'est lentement détériorée, abîmée. Ce n'est pas la première fois. Il y a longtemps que la rumeur, cette hydre à cent têtes, attaque, ronge un mythe installé.« Tout ce qu'on a colporté sur moi m'a tuée », dit Marie Stuart par sa bouche.Les rumeurssurson compten'ont jamais cesséMais tout ce qui ne tue pas Adjani la fait vivre. On se souvientdu sida, qu'il lui fallut démentir au journal de 20 heures ; des quatre rangées de sièges qu'elleaurait fait enlever aux premiers rangs de Marigny pour cause de méventes (l'intéressée l'a nié).Même cette pièce n'est pas épargnée. On dit pis que pendre sur le déroulement des répétitions.Le départ d'un comédien n'a pas arrangé les choses. La couverture du « Figaro Magazine », oùla star apparaît en Amélie Nothomb gothique, a fini de faire jaser. Bref, Adjani, telle Marie Stuart, se rendait à sa propre exécution. Elle irait faire tomber sa tête, déformée par le maquillage,sous la lame des sarcasmes. Qui sait si elle n'y est pas condamnée ? Si elle n'est pas, commeelle le prouve à Marigny, fille sereine de la tragédie ? Si le talent, aussi, qui nous a sauté aux yeux, ne sera pas jusqu'au bout son ultime armure ?« La Dernière Nuit pour Marie Stuart », à partir de ce soir au Théâtre Marigny, carré Marigny (Paris VIIIe).A 20 h 30 du mardi au samedi. A 16 heures le dimanche (et le samedi à partir du 16 septembre).

3 commentaires:

fredjani a dit…

Franchement j'ai du mal à comprendre que l'on puisse dire de telles choses ...
La partie théatrale : parfait ! Elle joue bien , c'est pas nouveau ! Mais ca rassure .
Mais dire qu'elle va d'échecs en échecs, qu'elle se plante dans sa vie amoureuse...et que finalement ses 2 destins :(sa vie et celle de Marie Stuart) sont définitivement liées ...c'est un peu fort ...
Deneuve, béart, ardant, marceau,huppert ne font que des succès ??? Ca se saurait ... Mais comme elles jouent davantage, on en parle moins puisque l'on ne parle pas d'éternel retour ....qui échoue et encore que ...lorsqu'on joue du masson ou du jacquot peut on faire le million d'entrées ?
Si elle avait voulu elle aurait fait astérix ...mais quel intêret ?
Je crois que les journalistes sont comme nous ...frustrés de ne pas la voir davantage ...ca c'est au moins bon signe !

tazyzas a dit…

C'est vrai, bien des films avec Deneuve ou Huppert ne rencontrent pas le succès, mais certains se dégagent du lot (Dancer in the Dark, Huit Femmes, Belle maman & Palais Royal pour Deneuve, les Chabrol et Hanecke pour Huppert...) et elles changent de producteurs... Isabelle, en s'alliant à Michèle Halberstadt a sûrement fait une erreur, son choix était plus affectif que professionnel... et elle s'est coupée des autres.
Franchement, Jean-Loup Hubert... c'est pas ça qui va nous faire remonter la pente! Mais je peux me tromper... Je préfèrerais le Mergault ou un Valérie Lemercier.
La meilleure solution restant une participation dans un film étranger, ça fait toujours classe!

220.000 entrées pour Adolphe, c'était vraiment pas ridicule vu le film! Mon regret c'est plutôt le César. Elle aurait au moins mérité une nomination.
De toute façon, les journalistes disent tout et son contraire car, par exemple, Vanessa Paradis, tout le monde la connaît même les moins de 15 ans, et ses derniers films ont encore bien moins marché que ceux d'Isabelle. Audrey Tautou dans "Pas sur la bouche", même chose. "Peindre ou faire l'amour", avec Auteuil, même chose, Les derniers claviers = idem. Les exemples sont innombrables... L'affaire Jarre a joué aussi je pense mais si elle ne faisait plus rêcer (et on est la preuve du contraire), elle ne ferait pas la une des journaux tous les 6 mois alors qu'elle n'a aucune actu!
On pourrait dissereter des heures sur ce sujet!

fredjani a dit…

Quand tu lis le studio 2002 (avant la repentie), elle est très virulente sur les cinéastes avec qui elle a tourné ou bien les attachés de presse ... je pense que c'est plûtot cela qui l'a éloigné des plateaux ...
Car je la crois trop exigente, trop dure envers elle meme , et du coup envers les autres...

LinkWithin

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...

Derniers commentaires

Messages les plus consultés

Forum du blog

Forum du blog
Cliquez sur l'image et dialoguons...

Tchat libre

Tchat

Compteurs