22 novembre 2015

Jean Marie Bigard fan de ....

Une anecdote énoncé par l'humoriste lui -même dans une interview donnée à France Dimanche à l'occasion de son nouveau man one show.


Il y a quinze ans environ, j’ai vécu une très jolie histoire avec Isabelle Adjani, que j’étais allé voir au théâtre Marigny, à Paris, alors qu’elle jouait La dame aux camélias. À l’entracte, j’étais un peu paumé au milieu de personnalités importantes, lorsque quelqu’un est venu me dire qu’Isabelle était ravie que je sois là et souhaitait que je la rejoigne dans sa loge à l’issue de la pièce. Je n’en revenais pas, je me demandais même si on ne se trompait pas de personne. « Je savais que tu étais dans la salle, du coup j’avais le trac ! » m’a-t-elle dit. Je la trouvais alors tellement sublime, que par mon regard, je n’ai pas pu m’empêcher de lui bramer mon amour pour elle. Truc qu’elle a dû ressentir, car elle était très émue. Du coup, on était tous les deux au bord des larmes. Un moment absolument merveilleux ! Ce soir-là, j’ai d’ailleurs eu envie de lui raconter ce jour où, à 19 ans, à cause d’une fièvre de cheval, je n’ai pu aller disputer un match de handball et m’étais retrouvé devant la télé, à regarder Ondine de Giraudoux, avec elle, toute jeune, à la Comédie-Française. Là, je suis tombé de mon siège, remerciant Dieu d’avoir eu cette fièvre. Dès cet instant, je me suis dit que j’allais tout faire pour monter sur les planches. C’est Isabelle Adjani qui m’a donné envie de faire ce métier. Et quand je lui ai expliqué tout ça, elle était très émue.


Vous pouvez lire l'intégralité sur ce lien

1 commentaire:

Anonyme a dit…

heu..ok...

LinkWithin

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...

Derniers commentaires

Messages les plus consultés

Forum du blog

Forum du blog
Cliquez sur l'image et dialoguons...

Tchat libre

Tchat

Compteurs