24 septembre 2012

Interview pour Fashion-addict.com




L'actrice Isabelle Adjani fait aujourd'hui partie des plus grandes stars mondiales du cinéma. Une icône, une vraie. Actuellement à l'affiche du film "David et Madame Hansen" d'Alexandre Astier, Isabelle Adjani est depuis quelques jours l'égérie de la célèbre Maison de Joaillerie qui l'a choisie pour incarner la féminité, la volupté et la sensualité de ses collections.

C'est à cette occasion que votre magazine Fashions-addict.com a rencontré en toute simplicité l'actrice Isabelle Adjani qui s'est confiée avec grâce et naturel.
Elle évoque dans cette interview son goût des bijoux, sa vision de la mode, nous parle de Michelle Obama et évoque volontiers son prochain rôle dans le film du réalisateur Abel Ferrara qui évoque l'affaire DSK ... Elle y joue un personnage féminin inspiré d'Anne Sinclair.




Interview Isabelle Adjani





Fashions- addict.com : Pourquoi avoir accepté la proposition de Poiray ? Isabelle Adjani : Parce que je trouve que c’est une belle Maison, avec du prestige, c’est un nom qui fait rêver. Elle fait partie de ces marques magiques comme Dior ou Chanel. Même si ce n’est pas une immense maison c’est une société discrète et raffinée dont les créations sont intemporelles mais aussi parfois surprenantes.
Poiray c’est un mot qui traverse le temps. Ma mère ou ma grand-mère et si j’avais une fille, elles pourraient avoir des bijoux Poiray. Les créations Poiray ce sont des bijoux que l’on se transmet. Magique est un mot qui résume bien Poiray.

Fashions- addict.com : Que représente pour vous la joaillerie ? Isabelle Adjani : Le monde des pierres précieuses. Dans la joaillerie j’aime beaucoup la notion de métamorphose. Comment une pierre devient un bijou d’exception. Qu’un minéral terne se transforme en pierre précieuse c’est absolument prodigieux. C’est cette notion de métamorphose et de transformation qui me touche particulièrement. La taille et le montage des pierres est un art incroyable.
Un bijou exceptionnel on peut le regarder pendant des heures et ainsi le posséder d’une certaine façon. Je peux passer du temps devant des pièces exceptionnelles et en rêver. Il y a un effet fascinatoire qui ne cessera jamais. Mais collectionner des bijoux je n’en suis pas capable. Posséder une chose c’est aussi être possédé par elle. Ne plus les avoir est un traumatisme, il faut apprendre à vivre avec cette notion de propriété. Je crois beaucoup au pouvoir des pierres et leurs vibrations, lors d'un tournage en Inde le réalisateur portait à chaque doigt une pierre différente avec une signification appropriée, comme la prospérité à l'index. J’aime ce langage des pierres. J’aime la gemmologie, on ne porte pas n’importe quelle pierre selon ce que l’on désire. Je pense qu’on envoie des messages, je ne porterais pas une pierre sans savoir quelles sont ses vertus.

Fashions- addict.com : Quel est votre bijou fétiche ? Isabelle Adjani : Chez Poiray j’ai cette montre noire très plate avec le cadran entouré de diamants. Je trouve que c’est le comble du luxe c’est extrêmement précieux et en même temps il y a de la sobriété dans cette richesse. C’est une montre qui pourrait très bien avoir été héritée elle ne porte pas la notion d’acquisition, elle ne respire pas l’argent, c’est un objet, une œuvre. Il n’y a pas de valeur, c’est juste beau.

Fashions- addict.com : Comment s’est déroulé le shooting de cette campagne ? Isabelle Adjani : L’idée c’était de jouer beaucoup sur la lumière, qu’elle fasse apparaitre le bijou sur la peau. Comme un bijou de peau.

Fashions- addict.com : Est-ce si différent du métier d’actrice ? Isabelle Adjani : Ça fait partie aujourd’hui de l’image d’une actrice. On est toutes très sollicitées pour devenir égérie. Autrefois c’était des mannequins, maintenant on voit des actrices dans ces campagnes parce que je pense que les gens ont besoin de s’identifier à des personnalités. Des femmes qu’ils connaissent, qu’ils aiment. L’identification est beaucoup plus forte aux actrices sauf pour quelques mannequins stars comme Kate Moss … Nous, on apporte notre histoire. Si je porte un bijou, c’est moi, avec ma filmographie, ma personnalité … Ce n’est pas juste une photo avec un mannequin et un produit. Je crois que les gens ont besoin de se sentir proche, d’aimer, la personne qui va leur présenter un objet désirable, que ce soit un vêtement ou un bijou.
Sinon en comparaison au métier d’actrice, faire ce type de photos est beaucoup plus calme, c’est très agréable.

Fashions- addict.com : Comment appréciez-vous le fait d’être une icône ? Celle de Poiray mais aussi celle du cinéma.
Isabelle Adjani : Devenir une icône n’est pas quelque chose de volontaire. Ça se produit ou ça ne se produit pas. En tout cas je le vis bien à partir du moment où je peux toujours être moi-même. Devenir une star n’est pas une volonté. J’ai toujours voulu montrer ma force en tant qu’actrice. Pour moi être une grande actrice est bien plus important que d’être une star, une icône ou une égérie. Mais le mariage des deux, icônes et grande actrice, est parfait.

Fashions- addict.com : Etes-vous heureuse d’interpréter prochainement Anne Sinclair au cinéma ? Isabelle Adjani : C’est avant tout un personnage inspiré par Anne Sinclair, je ne vais pas chercher à lui ressembler ni physiquement ni psychologiquement. Avant tout c’est le sujet polémique qui m’intéresse puisque il n’y a rien de lisse dans cette histoire. Des événements qui font scandales dans un pays sont toujours des prétextes cinématographiques formidables et là c’en est un. Aujourd’hui on va beaucoup plus vite. On fictionne la réalité au moment où elle marque l’imaginaire collectif. Ce film aurait pu se faire dans quelques années, il y en aura peut-être d’autres d’ailleurs. Ce film c’est aussi la vision d’un cinéaste américain (ndlr : Abel Ferrara) c’est en cela aussi que le projet est intéressant. Un sujet français traité par un américain ça me plait beaucoup.

Fashions- addict.com : Selon vous, quelle est la femme du moment ? Isabelle Adjani : Je ne sais pas. Selon vous ça pourrait être qui ? (Réponse de notre journaliste : « vous Isabelle Adjani ») … Je pourrais vous dire la même chose alors, vous, puisque vous êtes en face de moi. Non, plus sérieusement j’aime beaucoup Michelle Obama, pour son style, sa force, sa prestance. J’espère que le couple Obama va pouvoir poursuivre ce qu’ils ont commencé aux Etats-Unis sinon ça pourrait être une catastrophe. Je trouve que cette femme qui est aussi avocate est formidable dans son engagement notamment au niveau associatif.

Fashions- addict.com : Suivez-vous la Mode ? Comment la trouvez-vous ?
Isabelle Adjani : Je la suis de loin mais, c’est un détail, j’aime bien ce retour au velours lisse. Mon père était de Constantine, la ville des velours et c’est quelque chose que je porte en moi depuis toujours. Mode ou pas mode moi ce qui me frappe c’est le beau. Quand je vois le défilé Chanel pour les métiers d’art Paris-Bombay, je suis enthousiaste. Chaque modèle était exceptionnel. Pendant 16 minutes j’étais éblouie.

Fashions- addict.com : Un dernier mot ?
Isabelle Adjani : A défaut de posséder il faut rêver

Entrevue réalisée par Marie Joe Kenfack



Merci  à tous ceux qui m'ont signalé cette interview ;-)

1 commentaire:

Inga a dit…

Isabelle est elle meme le plus rare diamant!

LinkWithin

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...

Derniers commentaires

Messages les plus consultés

Forum du blog

Forum du blog
Cliquez sur l'image et dialoguons...

Tchat libre

Tchat

Compteurs