1 décembre 2010

De force se tourne vers l'aéroport Albert-Picardie !

Le journal courrier Picard évoque le tournage de Frank Henry qui devait se passer initialement en Belgique.
Le tournage va durer près de 10 jours avec une scène clef, maintes fois révélée sur le net, que je ne vous remettrai donc pas ici pour ne pas gâcher le suspens, mais visiblement l' aéroport était ...indispensable!







L'aéroport Albert-Picardie accueille pendant neuf jours deux vedettes du cinéma français, Isabelle Adjani et Eric Cantona, pour le tournage du film « De force ».

Si, dans la brume picarde, vous voyez surgir la belle Isabelle Adjani ou le viril Eric Cantona, rassurez-vous, vous n'êtes pas (forcément) victime d'hallucinations !
Les deux stars du cinéma français ont en effet posé leurs valises pour neuf jours à Albert. Ils tournent dans le long métrage De force, une grosse production franco-luxembourgeoise, distribuée par Gaumont.
Le réalisateur est une autre star, de l'ombre cette fois. Frank Henry, la mine sévère, rejoue sa vie. Membre du gang des postiches (célèbre équipe de braqueurs qui opéra à Paris entre 1981 et 1986), il a effectué 21 ans de prison. Il mène aujourd'hui une reconversion bluffante. Celui qui reconnaît volontiers « s'être trompé de vie », a écrit plusieurs ouvrages, dénonçant notamment la violence des gangsters, et signe avec De force son premier scénario.
Et c'est au débotté que l'aéroport de Méaulte a été déniché par l'équipe de tournage.

« Voir le Béluga atterrir, c'est la cerise sur le gâteau »
Au départ, il était question de tourner ces dernières scènes du film en Belgique, à Charleroi. Mais les gérants du site ont refusé, pour des raisons de sécurité.
C'est donc en Picardie que l'équipe, ravie de l'accueil, a finalement trouvé son bonheur.
« Voir le Béluga atterrir, c'est la cerise sur le gâteau », apprécie le producteur, Franck Chorot, qui a accepté, hier, de consacrer quelques minutes au Courrier picard, malgré le retard pris dans le tournage.
Autour de 80 personnes, équipe technique et acteurs, plus une vingtaine de figurants, s'affairaient sur le tarmac. La production a profité de la main d'œuvre locale : plusieurs salariés de l'aéroport ont participé à l'aventure, sous des températures glaciales.
Hier, Isabelle Adjani a pu rester au chaud, alors qu'Eric Cantona jouait, dans un petit avion d'affaire. Il s'agissait d'une prise d'otages, pour récupérer une mallette de diamants. Georges Saint-Yves était le commandant de bord . « J'ai découvert le scénario récemment. C'est assez violent, commente cet acteur sexagénaire, qui parle un peu dans le film. Eric Cantona est très sympa, c'est un garçon simple et sympathique. »
Sa sympathie, en tout cas, ne va pas vers les banques. L'ancien footballeur appelle les citoyens à retirer massivement le 7 décembre l'argent qu'ils y ont stocké.

AUDE COLLINA

Merci à Martine pour le lien

1 commentaire:

Anonyme a dit…

Comme je suis heureuse, et même émue, qu'une partie du tournage se déroule dans ma ville natale ! (mais habitant en région parisienne, je n'y retourne que le we du 11/12 ...)

Dans une interview diffusée ce soir sur France 3 Picardie, Franck Henry le réalisateur s'est déclaré enchanté du site, car il dispose d'un emplacement largement suffisant et de ce fait jouit d'une certaine liberté d'action pour le tournage. Franck Henry a reconnu qu'il préfèrait même l'aéroport d'Albert-Picardie à celui de Charleroi initialement prévu.

A bientôt
Martine

LinkWithin

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...

Derniers commentaires

Messages les plus consultés

Forum du blog

Forum du blog
Cliquez sur l'image et dialoguons...

Tchat libre

Tchat

Compteurs