14 novembre 2009

Isabelle Adjani sur Elle.fr

Chaque semaine, Elle.fr vous donne rendez-vous avec des femmes de tous horizons, artistes, psychanalystes, chefs d’entreprise, designers, actrices, infirmières, institutrices… peu importe. Des interviews qui ponctueront les sept mois de débat que nous souhaitons animer avec vous jusqu’au grand rendez-vous parisien des Etats généraux de la femme en mai prochain. Cette semaine, nous avons donné la parole à Isabelle Adjani.

Qu’est-ce qui a changé pour les femmes entre la génération de votre mère et la votre ?
Ma mère était à la fois libre, puisqu’elle a abandonné sa famille pour un homme qu'elle aimait, et prisonnière des cadres religieux et moraux de l'époque. Elle est restée imprégnée des préjugés relatifs à la position de la femme dans la société, à l'inégalité des sexes... Ce qui a changé selon moi ce sont les carcans. Par ailleurs, les droits fondamentaux des femmes ont énormément progressé en France, en Europe et dans les pays occidentaux. Mais il reste de nombreux pays où les femmes sont encore des êtres humains de seconde zone, voire des « infra-humains »...

Quels sont à votre avis les grands défis qui subsistent pour améliorer la condition des femmes ?
Les inégalités dans le monde du travail sont criantes ! L'égalité des salaires pour fonctions identiques n’existe pas, et l’accès aux postes de dirigeants est plus difficile pour les femmes. C'est le défi du XXIème siècle. Je ne suis pas du tout d’accord avec les féministes suédoises qui disent qu’il n'est pas difficile pour une femme de travailler deux fois plus qu'un homme pour y arriver, ce n'est pas du tout normal ! Je suis d'accord avec Nathalie Kosciusko-Morisset qui dit que les hommes et les femmes doivent affronter les mêmes questions et les mêmes problèmes quand ils ont les mêmes fonctions, s'ils n'agissent pas de la même manière, ils sont avant tout des êtres doués de raison les uns et les autres. Ce qui est positif, c’est que les nouvelles générations seront plus équilibrées car les filles ont investi et même envahi les classes préparatoires et les grandes écoles.

Quelle est la plus belle conquête des femmes ?
L'homme ? Non, je plaisante, les mêmes conquêtes que l'homme, la santé et l'espace ! Arrêtons de croire que les femmes ont quelque chose à gagner à se battre contre les hommes. Derrière toutes les conquêtes, toutes les avancées des femmes, il y a souvent des hommes qui se sont impliqués, qui se sont battus ! Et l'inverse est tout aussi vrai, non ? La plus belle conquête, c'est donc celle que la femme fait avec l'homme !

Le rapport homme/femme est il plus simple de nos jours ?
Oui et non. Oui, dans l'espace social où les relations se sont simplifiées : les échanges sont plus spontanés, plus directs. Mais les rapports restent difficiles, car les hommes se sentent menacés par certaines femmes. Dans les relations amoureuses, c'est beaucoup plus compliqué. Ça l’est par essence puisqu’en amour, chacun risque de perdre sa liberté et sa raison. Évidemment, les siècles ne changent rien à l'affaire. Si les rapports amoureux deviennent simples un jour, il faudra quitter cette planète ou bien laisser périr l'humanité !

Propos recueillis par Elvire Emptaz
Merci à Openingnight pour le lien

2 commentaires:

Anonyme a dit…

un beau texte d'IA encore une fois féministe dans excès et toujours réaliste, quant à l'amour jusqu'à la fin des temps et depuis le début de tout,son mystçre ne sera jamais élucidé, sinon, il n'existerait pas!

fredjani a dit…

Des paroles une fois de plus très sensées de la part d'Isabelle .
Ferrat chantait :"La femme est l'avenir de l'homme ...". C'est d'une évidence...que ferions nous sans elles...
La question de la parité salariale ne se discute même pas, elle s'impose comme le bon sens .
Eh les filles, pas de réactions face à un tel post d'Isabelle ?

LinkWithin

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...

Derniers commentaires

Messages les plus consultés

Forum du blog

Forum du blog
Cliquez sur l'image et dialoguons...

Tchat libre

Tchat

Compteurs