19 mars 2009

J p Lilienfeld pour le nouvel Obs


Interview de J-P Lilienfeld



Une paire de jambes gainées de bas opaques, enfouies dans des bottes noires : Sonia Bergerac, prof de français dans un collège difficile, porte une jupe. On la siffle comme une demoiselle, on la vanne comme une copine. Alors, quand une arme tombe du sac d'un élève, Sonia panique... et braque sa classe. Dans le huis clos d'une salle, où résonneront pourtant tous les problèmes de l'extérieur, les masques tomberont un à un. Tout le monde en prendra pour son grade au cours de ce jeu de massacre mené avec une belle énergie par des comédiens amateurs (les élèves), où Jackie Berroyer (le proviseur) et Denis Podalydès (le négociateur) distillent un comique grinçant et où, surtout, Isabelle Adjani (la prof) passe sans coup férir de l'hystérie à l'émotion, du Grand-Guignol au drame. Rencontre avec Jean-Paul Lilienfeld, réalisateur culotté de ce film strident comme la sonnerie du collège.

TéléObs . - Pourquoi avez-vous souhaité aborder les relations garçons/ filles en banlieue ?

Jean-Paul Lilienfeld. - Pendant les émeutes en banlieue, fin 2005, une chose m'a frappé : i l n'y avait pas une fille parmi les émeutiers. Jusqu'à mes 18 ans, j'ai habité à Créteil et, alors, nos bêtises étaient mixtes. Maintenant, porter une jupe y est considéré comme une provocation sexuelle. A mon époque, vouloir séduire n'était pas synonyme d'être une pute ! Aujourd'hui, histoire d'éviter les quolibets, les filles s'autocensurent dans le choix de leurs vêtements. Et il faut voir le nombre de mariages forcés ! Une jeune femme, mariée à un homme de vingt ans son aîné, me disait qu'elle avait de la chance car son mari la laissait travailler... Faute de mixité sociale, on concentre, dans les quartiers, des gens dont la culture n'accorde pas la même place à la femme.


Vous dénoncez le discours complaisant de certains professeurs, qui réduisent leurs élèves à un statut de victimes à qui l'on doit tout passer...

- C'est vrai que le racisme existe de façon indéniable. Des diplômés d'origine étrangère ont plus de mal à accéder à des postes correspondant à leurs compétences : c'est le fameux plafond de verre; s'ajoute à cela des problèmes de pauvreté. Mais cette victimisation à tout-va déresponsabilise les élèves.


Vous êtes-vous heurté à des difficultés pour monter ce projet ?

- De nombreux distributeurs de cinéma aimaient beaucoup le scénario mais craignaient d'aborder ce sujet. Dès que la personne que je rencontrais, enthousiaste, en référait à son supérieur, ce dernier battait en retraite. On m'a même dit : «Je ne veux pas que ma maison saute !» Malgré tout ça , le film sortira en salles le 25 mars.


Vos personnages ne mâchent pas leurs mots. Quelles limites vous êtes-vous imposées ?

- J'avais bien conscience d'être sur un fil avec cette histoire. Je me suis dit que je devais juste me faire confiance. Je voulais dire les choses. Aujourd'hui, ça ne se fait plus à cause du politiquement correct. En prévision de la manière dont nos propos pourraient être instrumentalisés, on s'interdit d'exprimer les problèmes. Par exemple, quelqu'un a trouvé bizarre que, dans la classe du film, il n'y ait que des élèves noirs et arabes. Mais c'est une réalité ! Il ne faudrait pas la représenter pour ne pas donner l'impression de stigmatiser un fait ? Chacun a sa boîte à dogmes, dont rien ne doit dépasser : des gens de gauche m'ont dit que c'était un film de droite, des gens de droite m'ont dit que c'était un film de gauche... Je réponds que c'est un film... de moi ! Il est très possible qu'il ne soit pas bien accueilli. Coluche m'a dit un jour une phrase très juste : «Avec moi, les gens ont deux solutions : être ami ou être fâché. Au moins, dans tous les cas, il se sera passé quelque chose.»

1 commentaire:

Anonyme a dit…

aimé la citation de coluche!tout sauf l'indifférence!et les désarrois de Sonia ne laisseront pas de glace,et tellement de questions en suspens!!!a

LinkWithin

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...

Derniers commentaires

Messages les plus consultés

Forum du blog

Forum du blog
Cliquez sur l'image et dialoguons...

Tchat libre

Tchat

Compteurs