22 avril 2007

Lettre d'Adèle ...H, elle évoque son 1er souvenir :


Cher Fredjani,

J’ai découvert ton blog en tapant Isabelle Adjani dans google. Il y a de cela deux mois, trois mois…je ne sais plus exactement. Puis j’ai oublié ton site… puis je l’ai redécouvert il y a un mois et depuis je ne l’ai plus quitté comme Isabelle ne m’a jamais vraiment quittée depuis maintenant 13 ans je crois. Pendant de longues années elle m’a hantée, obsédée. Les copines que j’avais en 2nde doivent encore s’en souvenir. Les longues heures passées à leur parler d’Isabelle, de ses films, de ses interviews, et que sais-je encore ! Cela a duré, duré, quelques années. Puis plus rien…enfin c’est ce que je croyais. Je pensais qu’Isabelle prenait trop de place dans ma vie, que j’en étais obsédée, et j’en avais un peu honte. En plus, je suis une fille (eh oui enfin une sur ton blog !!!), alors j’avais peur que les personnes autour de moi me regardent bizarrement. D’autant plus que je n’habite pas à Paris, alors La Dame aux Camélias je pouvais toujours en rêver. Mais une passion comme celle là ne s’en va pas si facilement. Mes oreilles traînaient toujours d’un magazine à la télévision et se tendaient à ce nom si attendu, si fantasmé. Puis internet entra dans ma vie au mois de janvier 2007 et Isabelle fit alors son retour. J’en ai passé des heures avec mon nouvel ami google pour qu’il me donne des nouvelles d’Isabelle. Lorsque j’ai redécouvert ton blog, comme je le disais plus haut, j’ai été frappée, stupéfaite, heureuse de me rendre compte que tant de personnes aimaient Isabelle, savaient apprécier ses talents, son don (j’ose aller jusque là), son intelligence des mots et des textes. Que tant de personnes anonymes, inconnues, parlaient d’elle avec amour, humour et toujours beaucoup de tendresse et de respect. Je te remercie donc, Fredjani, pour toutes ces rencontres que tu nous offres, pour ton véritable travail : que de pépites sur ce blog ! Des photos oubliées, inconnues, dénichées je ne sais où ! J’ai souvent parcouru ce blog, longuement et avec avidité, et j’ai regardé, lu les commentaires, puis j’ai été touchée par certains messages qui racontent la rencontre physique avec une Isabelle qui n’étaient plus seulement une voix, une image. J’ai aussi été touchée par des messages qui demandaient de raconter notre rencontre avec Isabelle. Alors j’ai moi aussi eu envie de vous raconter ma rencontre avec Isabelle. Pas une rencontre physique, mais une rencontre quand même. Parce que je ne veux plus seulement être une consommatrice de ton blog, parce que je sais que vous me comprendrez, parce que je l’aime. J’ai découvert Isabelle Adjani quand j’étais en 3ème. Un jour je farfouillais dans les cassettes de ma mère et je suis tombée sur un enregistrement d’Adèle H. Je l’ai mis dans le magnétoscope par curiosité. Je ne me rappelle même plus si j’avais entendu parlé d’Isabelle avant. Quand j’ai vu le film j’ai été bouleversée. J’en ai même pleuré. C’est mon 1er grand souvenir de cinéma, peut-être le plus beau, grâce à Isabelle. En tout cas c’est le plus beau souvenir que j’ai d’elle au cinéma. Je me souviens que je le passais en boucle, j’en avais appris des passages par cœur. Ceux où Adèle écrit son journal. Et je réécrivais ces passages sur mes carnets de l’époque : « Je n’ai plus de honte, je n’ai plus d’orgueil. J’ai l……( ?) et l’amour au cœur ». Malheureusement, je ne me souviens que de ces quelques bribes. Et en les réécrivant je me rends compte que déjà dans ce film qui est l’un de ses tout premiers, alors qu’elle n’a que 19 ans, la condition de la femme, la place et le regard que l’on porte à la femme dans une relation la touche déjà beaucoup. Il me semble que la liberté et la considération de la femme est un de ses engagements et un de ses combats (je ne fais pas référence à sa vie personnelle en disant cela). J’aurais encore beaucoup de choses à vous dire sur elle mais ce soir le temps me manque. A une autre fois donc. Loin des yeux, proches d’Isabelle. Adèle H.

3 commentaires:

fredjani a dit…

Merci , encore adèle

en fait j'ai 3 sources:
ma provision personnelle de mags des années 86/87 à 2007
internet
et ensuite vos propres envois qui me montrent que j'ai des manques dans ttes les années, car avant il était difficile de savoir (sauf pour une libraire) qu'il y a vait une parution....
Aujourd'hui suffit de taper ADJANI pour savoir quel est le dernier mag qui a fait sa couv avec elle ....
Je comprends cette sensation...
on pense qu'elle part avec ses absences, et du jour où elle revient ....tt nos souvenirs ressurgissent à nouveau...
Alors oui ...isabelle reviens !!!!, je vote pour toi !! LOL

Anonyme a dit…

Adèle, tu disais je n’ai plus de honte, je n’ai plus d’orgueil. J’ai l……( ?) et l’amour au cœur »
la suite
"je suis jeune encore et il me semble parfois que je ss parvenue à l'autome de ma vie" ou quelque chose comme cela
jeanluc31

Anonyme a dit…

Merçi Adèle pour cet émouvant témoignage.Je me souviens du jour ou j'ai découvert ce merveilleux blog de Fred,comme tu vois nous sommes très nombreux à aimer Isabelle .Il faut la voir au théatre!J'ai fait le déplacement d'assez loin comme Fred et je le referais sans hésiter parceque c'est un privilège,un cadeau fabuleux.Elle nous donne tant d'émotion!
Anneliz

LinkWithin

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...

Derniers commentaires

Messages les plus consultés

Forum du blog

Forum du blog
Cliquez sur l'image et dialoguons...

Tchat libre

Tchat

Compteurs