6 janvier 2007

Dernière représentation de M Stuart par Didier



Ce fût un moment plus qu’intense de rencontrer physiquement mon actrice préférée , et ce pour la première fois en plus de vingt années passées à admirer le parcours professionnel d’Isabelle .

Bien que n’aimant pas le système « star mania » , par respect pour la vie privée des acteurs malheureusement trop souvent malmenée , je réponds à cette invitation parce qu’une force irrésistible me pousse à parler de l’actrice .

D’un tempérament très sensible , j’ai toujours retrouvé dans les films d’Isabelle (particulièrement Camille Claudel) une émotion différente , disons plus profonde, plus sincère.

Bien sûr , la beauté d’Isabelle et particulièrement ses yeux , sa bouche et les moues célèbres de cette dernière n’a que renforcé mon impression de me retrouver devant une actrice idéaliste dans son tempérament.

Dans ses chagrins d’amour au cinéma , je me retrouvais quelque peu , avec bien entendu en différence mes spécificités mentales masculines.

Ma vie n’ayant comme beaucoup d’autres pas été un long fleuve tranquille , je me suis , je dois l’avouer , pendant quelques années , « séparé » de la culture . La chanson de l’interprète Raphael « qu’es –tu venir faire dans cette caravane » devrait résumer ma malheureuse histoire si ce n’est elle qui a été traduite en chanson .

Et puis le calme revenant , j’ai souhaité retrouver mes rêves , mes espoirs .

Et pourquoi pas réaliser un vieux rêve , celui de voir Isabelle ADJANI sur les planches d’un théâtre , la voir et l’observer de près , regarder son beau visage .

Marie Stuart devait me donner cette occasion !

J’avais donc programmé de me déplacer à Paris début 2007 pour réaliser ce qui me tenait à cœur .

Le 29 décembre , j’ai pris contact avec le théâtre Marigny pour réserver ma place et quel ne fût pas ma désagréable surprise de m’entendre dire que la dernière représentation était prévue pour le 31 décembre à 20 h30 précise ! Horreur , rien n’était prévu , j’étais attendu dans ma famille bref tout s’effondrait .

Croisant les doigts et reprenant mon sang froid j’ai contacté à nouveau le théâtre et j’ai expliqué mon désarroi.

Une très gentille voix m’a précisé qu’une belle place pouvait m’être réservée et qu’il n’y avait donc pas de problème pour moi le 31 décembre , veille de la nouvelle année .
C’était ma dernière chance , j’aurais tout sacrifié pour la saisir au vol.

« je vous fait la surprise de la place m’a-t-on dit » L’espoir me revint .

Il ne me restait plus qu’à commander mes billets TGV au départ de Namur ( Belgique ) et surtout décommander mon invitation en famille pour le soir du réveillon et en expliquer le seul et unique motif : Isabelle ADJANI ( explication originale vous ne trouvez pas ? ) .

Et me voilà parti dans la matinée du 31 , abandonnant ma famille pour un ciel plus lointain, celui du spectacle et pas n’importe lequel !

Arrivé par la rame de métro à la station « Clémenceau-Champs Elysées) me voilà enfin au théâtre Marigny que je scrute avec admiration .

Je m’empresse de réceptionner mon ticket à l’accueil et je camoufle ce dernier dans mon veston , à l’abris de tout et de tous , ticket que je conserve d’ailleurs en souvenir de cette merveilleuse soirée.

Il est 20 heures quand je pénètre enfin dans l’établissement , j’achète le programme et me dirige vers l’une des portes menant aux places du rez de chaussée .

Je tends mon billet et surprise on me conduit à la place 33 , juste en face de la scène , à deux rangées de la scène , quel cadeau !!! Enfin un coup de « bol » dans ma vie.

Je m’installe , un peu tétanisé par ma position , gêné , n’osant pas trop bouger . Je scrute le théâtre , son immense porte isolant la scène , les moulures sur les murs , quelles impressions !

Je suis soudé à mon fauteuil.

J’allais enfin voir Isabelle de tout près , inimaginable , je ne l’aurais jamais espéré jusqu’à ce jour , je n’y crois pas encore .

Et puis , les lampes s’éteignent , la porte en deux parties se soulève , je vais la voir , l’entendre (je viens déjà de l’entendre ) oh lala , j’ai peur , je suis timide , quelle sensation.

La pièce commence , elle est vêtue d’un vieux tissus et porte un chapelet . Elle joue sa pièce , je ne vois qu’elle , comme un gosse émerveillé . De temps à autre je regarde les autres acteurs mais mon regard revient vite sur l’actrice , c’est plus fort que moi .

Et elle s’assied sur un fauteuil juste en face de moi , je peux l’admirer , dans ses répliques , dans ses colères , dans ses désespoirs , je regarde ses pieds nus ! incroyable elle est là près de moi , c’est elle , c’est elle bon dieu .

J’essaye de ne pas perdre un seul moment du temps qui passe , j’essaye de retenir ses mots , d’étudier chaque partie de son visage . Quelle nouvelle année , quel cadeau !

Je ne sens pas le temps passer à l’écouter , à la regarder . Elle capte l’assemblée , il fait silence, un silence profond dans la salle de spectacle . Un respect total pour la représentation.


Quelques rires discrets quand elle a trop forcé sur l’elixir qui devait la calmer avant l’exécution.

Je n’ai pas envie que ça s’arrête , cette pièce aura pourtant une fin , ça va trop vite , n’y aurait-il pas des scènes à rajouter , pour qu’Elle puisse encore être là ?

Non c’est la fin , la dernière scène arrive le rideau va se fermer , le bourreau s’apprête .

Zut , c’est trop court mais je vais la revoir pour les applaudissements.

Voilà que le rideau métallique se lève à nouveau , Isabelle et ses comparses se dirige vers nous , tout le monde se lève , je m’assieds sur mon fauteuil relevé car je ne veux pas , par ma hauteur , gêner les personnes se trouvant derrière moi , et puis j’ai peur qu’elle me voit .

J’applaudi sans relâche et puis quelqu’un crie « on t’aime Isabelle » . Là un moment très fort, Isabelle fait un signe de la main qui nous dit qu’elle va bientôt avoir les larmes aux yeux et elles arrivent ces belles larmes , sur ces joues roses et lisses , et c’est le tour de Patrick ROCCA d’être ému , ému par la réaction du public et de l’actrice , ému et non choqué par le comportement du public qui ne semble ne voir qu’elle , toujours elle .

Et ma voisine qui se met elle aussi à pleurer et qui me dit « je suis gênée d’avoir de l’émotion et de pleurer » Je lui réponds qu’il n’y a aucune honte à cela , bien au contraire , elle me dit : elle est sublime je lui rétorque : plus que ça encore car sa réaction face au public ne peut cacher ses vraies valeurs . Isabelle nous a dit « c’est l’un des plus beaux jours de ma vie » .

Cette actrice est humaniste , fragile , sincère . C’est aussi l’un de mes plus beaux jours Isabelle .

Autant j’aurais voulu être à la place d’Alain SOUCHON quand tu transpirais sur la piste de danse( l’été meurtrier ) , autant je suis heureux d’avoir été devant toi lors de cette magnifique soirée , plus encore que tu ne pourrais l’imaginer .

J’avais prévu une bouteille de champagne sur les champs élysées à l’heure des douze coups de minuit , je ne l’ai pas achetée ; j’ai donné la contrepartie à un SDF qui se trouvait aux abords parce que pour moi , plus rien ne devait accompagner ce magnifique cadeau , tout était vu , je n’avais plus besoin de rien . Merci ma princesse , fais – nous de beaux films romantiques , ta carrière ne fait que commencer tu es belle , plus belle encore que belle , tu sera toujours belle, je n’ai plus de mot . Tu as les plus belles lèvres du cinéma .
Didier

8 commentaires:

Anonyme a dit…

Merci Didier pour ton récit.Cela me console un peu de n'avoir pas été présente pour la dernière.J'ai vu Marie Stuart il ya quelques mois ...j'y pense encore
karine

fredjani a dit…

oui j'yai beaucoup pensé moi aussi, j'aurais aimé savoir comment s'est déroulé la fin, ce qu'elle a dit...qui y était comme personnalités, si elle a reçu des fleurs....
Merci en tout cas didier, j'espère que Fibu fait chauffer son crayon pour nous raconter sa version...

Tessa008 a dit…

En tout cas c'est très touchant comme récit ! Tout quitter, sa famille, la fête, son pays pour prendre le train pour la voir Elle... Waouh! C'est une belle preuve d'amour.
J'adore la dernière phrase !
Cf "le plus belles lèvres du cinéma"

lawrence a dit…

A toi mon ami Didier,

Je sais l'amour que tu portes pour Madame Adjani. Je connais aussi la sensibilité qui te caractérise, elle est à ton image "aussi haute" que toi. Mais la plus belle chose que j'ai pu voir en toi , quand je fus l'un des premiers à connaitre l'histoire que tu décris avant sa mise en forme, avant cette déposition de tendresse, cette évocation romantique que tu nous racontes avec tes yeux pétillants, je ne peux que me gaver de ton bonheur. Sois assuré mon ami d'avoir commis un pas dans ce qu'il y avait de plus merveilleux en toi , d'avoir oser d'être heureux comme un vrai 'gosse'. PS: Pour la bouteille , il y en a la maison... Tu en prendras à ta plus prochaine expédition.

Juste un mot pour Isabelle, merci d'avoir offert à mon ami Didier un moment merveilleux.

Lawrence

fredjani a dit…

Le témoignage d'amitié de Lawrence pour didier est tout aussi touchant que le récit de Didier....
Joli message !

Benoît a dit…

Merci pour ton passage sur notre blog j'ai beaucoup aimé lire tes impressions sur cette magnifique piece et quelle interprétation !!!

Bonne Année à toi !

Benoît.
http://rbenoit78.spaces.live.com

Anonyme a dit…

Bonjour à tous!
Pour ma part j'ai eu la chance de voir 2 fois "Marie Stuart",le 30 septembre et le 23 décembre,et ce st des mmts qui resteront à tt jms gravés ds ma mémoire..J'étais à la seconde représentation accompagnée de mon ami médecin,non passionné de theâtre jusqu'à ce mmt,craignant dc de ne pas apprécier le spectacle..Qd le rideau est tombé,ns ns sommes regardés,ns pleurions et il m'a dit:"merci pour tte cette émotion!"Je lui ai répondu que ce n'était pas moi qu'il fallait remercier,alors ns ns sommes levés comme ts les autres spectateurs pour hurler notre plaisir et notre admiration à Isabelle..Et aujourd'hui je tiens à féliciter à nouveau cette immense actrice pour son formidable talent..Merci 1000 fois Isabelle pour tt le bonheur issu de cette inoubliable communion théâtrale que vous ns avez offert..
Lucile.

TIRCO a dit…
Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.

LinkWithin

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...

Derniers commentaires

Messages les plus consultés

Forum du blog

Forum du blog
Cliquez sur l'image et dialoguons...

Tchat libre

Tchat

Compteurs