6 novembre 2006

Records :

Mon 1er record d'audience !!!
Hier dimanche 5 novembre 167 visiteurs sont venus sur le blog !
J'ai donc eu accès au top 1000, et j'ai été classé 737 ème site/blog le plus visité...
Dans le secteur artistes(beaucoup moins de blogs existent), j'ai été classé 7ème !!! Je n'avais jamais été si haut ...
Alors au delà de ses classements si provisoires et futiles ...merci à vous de vous interesser à mon "travail", euh ... à ma passion et de la partager avec moi !
Sachez quand même que plus un site/blog est visité , plus il est mieux répertorié par Google ....C'est dirons nous un cercle ...vertueux !
En tout cas merci !

17 commentaires:

Anonyme a dit…

Je le visite minimun 3 fois par jour depuis le début.Isabelle est'elle au courant de l'existence de ce blog? Si oui elle peut en etre contente car je trouve que tu écris très bien.Cest très ageable de naviguer chez toi.Tu vas me trouver sotte mais tu est le sourire de ma journée.Je ne peux partager avec personne près de moi cet intérèt que je porte a Isabelle.

carolina

fredjani a dit…

Ouah ...
alors là ...heureusement que je suis assis, c'est tellement ...gentil ....
Si en plus je fais sourire les gens, je vais vraiment finir par croire que je devrais être payé par la sécurité sociale ! lol
Ben , carolina, voilà pourquoi j'ai fait ce blog, non pas parceque je ne peux pas parler d'adjani dans mon entourage, ils l'aiment bien , mais pas comme moi ...pas comme vous qui avez cette démarche d'en savoir plus sur elle....
Mais bon ces derniers temps je remercie ma famille quand même de supporter le fait que je prononce le mot Adjani une bonne dizaine de fois, ne serait ce que par le biais de l'existence du blog ...lol, bref je partage avec eux , avec vous....
Quant à mon écriture ....c'est parfois dictée sous la conduite des émotions, et de la spontanéité ...car il faut faire vite ....les infos n'attendent pas, alors merci d'être aussi compréhensifs....
Merci en tout cas pour ce post ....
Ah oui , j'oubliais, tu n'as jamais vu isabelle sur scène ? trop loin de Paris??? C'est immense....immense !...

Anonyme a dit…

Jy vais dans 2 semaines pour la première fois de ma vie.Ce qui m'as touché c'est le fait qu'elle joue le role de Marie Stuart qui est une figure historique qui m' as toujours passionnée.Jai presque tout lu sur cette reine inclassable.Alors imagines Marie Stuart par Adjani c'est le reve por moi.Je viens de lire une mauvaise critique de la pièce sur le blog d' allociné.Ca me tords l'estomac.Dis moi en 3 mots si tu as aimé la pièce,la mise en scène.merci Fred.

carolina

fibu a dit…

bravo

fibu a dit…

bravo pour le blog qui devient le nouveau S.O de notre star préferée.
Moi aussi je le consulte 3 fois par jour...
Et pour Marie S courez y tous car on vit une expérience unique sublimée par la recontre et la générosité d'isabelle apres la piece...

fredjani a dit…

ai je adoré ...
la pièce en 3 mots ...pourquoi en 3 lorqu'un seul suffit .... :
OUI

fredjani a dit…

je développerais beaucoup plus prochainement ....

Anonyme a dit…

cher fredjani,
je ne te remercierai jamais assez d'avoir pris contact et de m'avoir fait décrouvir ce blog. C'est devenu ma drogue ... je le consulte
chaque fois que je le peux ... Un grand moment de bonheur et de partage.

Olivier

Anonyme a dit…

Bonsoir Carolina. Moi non plus je ne peux pas trop en parler avec mon entourage... Et curieusement, c'est très lourd à porter... Je ne savais pas que l'amour pouvait tirer sur notre coeur comme un boulet, mais en fin de compte c'est peut-être ça la source des souffrances qu'il génère. La difficulté de le porter (seule)!
Je suis aussi subjuguée par les Reines dans l'Histoire et leur destin hors du commun. Avant la pièce j'étais surtout intéressée par la vie d'Elisabeth d'Angleterre. Mais Marie Stuart est vraiment une figure passionnée et incandescante comme je les admire. As-tu lu la biographie de Stefan Zweig ? Et celle de Philippe Erlanger ? Est-ce que tu me conseillerais d'autres biographies ? Pour ma part je suis restée fascinée par l'écriture métaphorique et romantique de Zweig mais j'aimerais bien lire d'autres visions... Est-ce que tu connais la pièce Schiller ? Je ne l'ai jamais lue mais ça m'intéresserait, juste pour la confrontation entre les deux Reines les plus captivantes et antagonistes de l'Histoire. Quel âge as-tu ? Et quand vas-tu voir la pièce exactement ? Je ne te conseille pas de lire les critiques, ni d'accorder quelque crédit à la presse... Leurs avis ne sont absolument pas d'autorité, comme la plupart du temps dans le cas des critiques de presse. J'ai trouvé la pièce magnifique (je ne peux donner que mon avis, désolée, je n'aurai pas la prétention d'essayer d'imposer un point de vue général et péremptoire, comme si c'était possible... ) Je l'ai regardée sans essayer de la ranger dans un genre, le mot que j'emploierais pour la caractériser, c'est "atypique", comme Isabelle Adjani d'ailleurs. L'atmosphère qui s'en dégage, la couleur sanguinaire dominante, l'omniprésence du feu sur la scène, dans le texte et dans le corps de Marie Stuart me font penser à une allégorie de l'enfer que la Reine transcende avant même sa mort, toujours vêtue de blanc, même avec sa chemise de nuit crasseuse du début... "Qu'importe, les anges sont en chemise..." - Lourd de sens...
Je vais m'arrêter je parle trop ça fait étalage...
L'avantage avec ce blog, c'est qu'on peut donner notre avis pour le plaisir de le donner, sans pour autant que quiconque soit obligé de le lire...

Merci à toi Fredjani pour ce blog et surtout pour ce droit à l'expression que tu nous donnes à tous ! Ca peut paraître pompeux ce que j'écris mais de nos jours on ne l'a pas toujours pleinement, le droit d'expression. Et puis c'est vrai qu'une occasion de pouvoir parler d'Isabelle Adjani et de la passion qu'elle nous transmet à tous, n'est pas négligeable, parce que rare...
Bonne continuation à toi Fredjani et à ton blog ! Et Carolina, vu que tu passes 3 fois par jour, j'espère que voudras bien répondre à mes 2 ou 3 (euh ou 4 ?) questions... Moi non plus je n'ai pas grand monde à qui parler (d'Isabelle Adjani) et des passions qu'elle suscite en moi (d'ailleurs je pense que ça s'est vu, désolée !)

Lou

Anonyme a dit…

Pas vu de critiques dans(Libération).pourquoi? Bizarre!

Anonyme a dit…

Ouais, juste l'article d'il y a quelques jours sur le rugbyman, à la rubrique "Sports" !!! Incroyable qu'ils n'aient publié que ça, moi aussi j'ai compulsé quantité de Libés pour ne trouver que cela :
Rugby. Devenu comédien, Raphaël Poulain, l'ancien ailier du Stade français, est actuellement sur scène au côté d'Isabelle Adjani.
Premier essai sur les planches
Par Stéphanie PLATAT
QUOTIDIEN : Mercredi 25 octobre 2006
Avril 2005, demi-finale de la Coupe d'Europe de rugby. A la neuvième minute des arrêts de jeu, le Stade français vient à bout du Biarritz olympique au Parc des Princes. Après le tour d'honneur, Raphaël Poulain et Benjamin Kayser s'éternisent sur la pelouse. Poulain plante le drapeau aux éclairs de l'équipe parisienne au milieu du terrain et les deux joueurs improvisent un chaste strip-tease.
Tatouage. Deux ans plus tard, dans la loge qu'il partage avec Axel Kiener au théâtre Marigny, où il campe l'apprenti bourreau de la Dernière Nuit pour Marie Stuart (1), Raphaël Poulain passe un gilet de cuir et un pull de laine kaki à grosses mailles. Ni short ni maillot. Il garde encore un ballon de rugby un peu sale dans un coin, derrière une chaise. Souvenir de sa carrière de rugbyman. Sa vie d'ailier, sa vie d'avant. «J'en conserve surtout de très bons souvenirs humains», commente-t-il. Plusieurs cicatrices physiques, des bleus psychologiques et un tatouage entre les omoplates qui, en son temps, a fait transpirer les pages d'un calendrier.
Forfait en 2000, à la veille de sa première sélection en France A, Raphaël Poulain ne gagnera jamais non plus le bouclier de Brennus sous le maillot parisien. «J'ai loupé toutes les victoires», explique-t-il. Souvent blessé, il faisait plutôt le mannequin Mercurochrome. Ses plus beaux souvenirs : les trois matchs disputés au parc des Princes. Son seul titre : champion de France junior Reichel en 1999. Un bilan de carrière «frustrant» quand on est persuadé d'avoir les muscles pour soulever les trophées. «Pendant trois ans, j'ai eu l'impression de voler l'argent que je gagnais.» A la fin de la saison 2005, il décide d'arrêter. Fin des shows sur la pelouse. «Je ne m'entendais plus avec mon entraîneur, et mon président, Max Guazzini, ne tenait pas non plus à me conserver.» L'équipe dirigeante a un peu perdu patience avec un joueur qui ne résiste pas aux tentations de la vie nocturne parisienne. «J'ai pas mal fait la bringue, je l'avoue, mais je savais redevenir sérieux dès que j'étais sélectionné.» Poulain sort des petits papiers et des feuilles de match de Fabien Galthié. «Il m'a fait douter de mes capacités, psychologiquement je n'étais pas bien encadré et c'est très dur, quand on est longuement blessé, de voir qu'un groupe peut tout de même continuer à vivre.»
Regard. Son goût pour le théâtre n'est pas une nouvelle lubie. Ado, Raphaël l'a d'abord découvert au lycée à Amiens (Monsieur Martin dans la Cantatrice chauve) , puis de manière plus sérieuse en reprenant des cours, en 2000. Quand il a annoncé sa retraite sportive pour faire le comédien, certains l'ont trouvé courageux, d'autres l'ont traité de fou, beaucoup ont ricané. Préjugés sur le sportif de haut niveau et méfiance quant aux générations spontanées d'artistes enfants de la télé. «J'ai découvert à 25 ans ce qu'un garçon de 18 ans découvre quand il quitte ses parents, la Sécurité sociale, la mutuelle... La question de mon avenir professionnel, je ne me la suis posée qu'à 25 ans. J'ai eu six mois difficiles.» Max Guazzini, bonne pâte, le présente à Dominique Besnehard, agent. Premier casting ( «pour prouver mes capacités» ) : une scène de la Chatte sur un toit brûlant . Verdict : il y a bien de l'acteur chez Poulain, un physique et un regard, assure Besnehard, qu'il faut toutefois encore travailler. Raphaël s'inscrit donc à l'école d'Hélène Zidi. Il passe les six premiers mois au fond de la classe. «Hélène est venue me réveiller, elle a trouvé les mots.» Nouvelle remise en question un 31 décembre, la soirée des bonnes résolutions, que Raphaël passe seul. Glauque. «Pour arriver jusqu'ici, explique-t-il, je ne suis pas allé raconter que j'étais rugbyman.» Pour le casting de la Dernière Nuit pour Marie Stuart, Didier Long lui a en effet demandé de se taire, le rôle à décrocher était celui de l'apprenti bourreau muet. Il commence les répétitions fin juin, six heures par jour pendant deux mois. Saint-Tropez et le Byblos attendront le flambeur tout l'été. Poulain passe la belle saison avec Isabelle Adjani, la Marie Stuart de la pièce. «Je joue un rôle particulier qui ne se contente pas d'un simple travail physique, analyse-t-il. Je voulais représenter autre chose qu'un mec très musclé, très fort.» Quelques soupirs se font pourtant entendre dans la salle quand Raphaël apparaît torse nu. «C'est mieux que des "beurk"», plaisante l'ex-rugbyman.
Un soir, Raphaël a glissé sur une de ses guêtres et a chu sur scène. Il en plaisante, le lendemain, malgré le mal au genou. Le nouveau Poulain continue de se blesser, mais il a désormais appris à en rire.

Loquita

fredjani a dit…

Ouah ...
quel post ...
Je ne me suis jamais personnellemnt intéressé aux reines, et je ne savais pas que ce sujet touchaient certaines personnes à ce point .... biblio...historique ....Mais c'est très bien !
J'avoue qu'isabelle une fois de plus m'a ouvert les yeux sur une période de l'histoire...comme elle l'avait fait pour Camille Claudel dont j'avais lu alors la bibliographie d'anne Delbé (euh ...de mémoire), m'était intéressé à Marguerite de Valois ...pour la reine Margot, et avait lu le livre de Benjamin Constant : Adolphe : une vraie institutrice cette isabelle !!! lol

Anonyme a dit…

Pour Lou
Bonjour,je suis Carolina.Quelle heureuse surprise en ouvrant mon ordinateur.Enfin quelqu'un qui parle de MS.Je n'écris pas aussi bien que toi.Jai quelques problèmes pour écrire comme je parle! Jai lu bien sur S Zweig et aussi René Guerdan(editions Pygmalion)Didier Decoin(petit roman) et plein de choses intéressantes sur internet.Jai aussi la pièce de Hildesheimer.Je ne connais pas du tout la pièce de shiller jouée je crois par I.Huppert a londres.Je dois te dire que je vis depuis toujours a 600 km a l'ouest de Paris.Donc pas de théatre.Ici c'est lecture ou cinéma et maintenant ce blog de Fred.Il est merveilleux ce blog,tout en délicatesse et respectueux envers IA.J'apprécie.Jai découvert IA dans l'été meurtrier qui m'as stupéfaite par son talent,par l'audace et les risques qu'elle prenait(pour elle meme,vu son éducation).Et depuis je la suis dans ses films (rares),ses interviews qui sont reconnaisables entre mille.Elle a un langage particulier,beau,littéraire,très juste que je ne retrouve chez personne d'autre.
Peut-etre t'attends tu à quelqu'un de plus jeune.Jai presque le meme age IA...Déçue?
Je viens le 21 avec une amie que j'ai forçée à m'accompagner(je plaisante )mais cette amie ne connais pas le sujet qui me passionne tant.
Voilà LOU je suis heureuse d'avoir pu t'en parler Merçi.

carolina

Anonyme a dit…

A Carolina,
Merci de m'avoir répondu.
Non je ne suis pas décue par ton âge ??? Je ne connais et ne trouve aucun âge décevant... Mais tu dois t'en douter vu mon écriture mal assurée, je suis un peu plus jeune...
Merci beaucoup pour les précieuses références biographiques, je vais de ce pas essayer René Guerdan et Didier Decoin... Si je les trouve. Comment as-tu réussi à avoir la pièce d'Hildesheimer ? A l'époque, j'avais trouvé un livre du même auteur ("La victime Hélène") qui contenait aussi la pièce en deuxième partie. Je l'avais commandé par Internet mais il n'est jamais arrivé, j'ai dû me faire rembourser... Déception.
Tu habites à 600 km à l'Ouest de Paris ??? Mais qu'est-ce donc que cette contrée !? (Navrée pour ma grossierté ignorante de parisienne... )
Tu dois venir sur plusieurs jours à Paris je présume...
J'espère que tu vas bien savourer la pièce, c'est un moment magique que tu dois attendre depuis longtemps !
Isabelle Adjani est tellement généreuse d'émotion et de sensibilité qu'à la fin de la pièce je me sentais angoissée, c'était presqu'insupportable. ELle réussit à nous convaincre de sa mort prochaine... Divin !

Je ne vais pas m'attarder plus longtemps. Merci encore de m'avoir répondu. Je te souhaite de vivre un moment merveilleux avec la pièce !

Lou

Anonyme a dit…

c'est la moindre des choses
lapinou

Anonyme a dit…

Pour Lou
Tu trouveras tout sur Marie Stuart sur amazon.fr
Je n'ai jamais eu de problèmes sur ce site.La pièce d'Hildesheimer y est,je viens de vérifier.

Carolina

ps.à l'ouest de Paris en ligne droite ,tout au bout de la terre il y a la mer!!

Anonyme a dit…

A Carolina,
Merci beaucoup vraiment, je vais me le commander. C'est dommage qu'ils ne vendent pas le texte de la pièce au théâtre Marigny, comme c'est le cas pour certaines pièces à Paris. Bon en général, c'est cher mais sur le coup ça m'aurait pas empêchée de l'acheter !
Tu es donc Bretonne !

Lou

LinkWithin

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...

Derniers commentaires

Messages les plus consultés

Forum du blog

Forum du blog
Cliquez sur l'image et dialoguons...

Tchat libre

Tchat

Compteurs