14 avril 2007

Souvenirs souvenirs....

Quels sont les vôtres?














Mon 1er souvenir avec Adjani, je l'ai eu en regardant la bande annonce "Tout feu tout flamme" ...
C'était une émission pour les "enfants" et ils parlaient cinéma ....
Tout le monde parlait de la star Adjani et de Montand, moi isabelle à cette époque ne m'évoquait rien ....
D'ailleurs à l'époque j'avais pas vu pour autant le film au cinéma ...
et puis un été ...(81/82 : excusez me souviens plus !)...j'étais en Bretagne, en vacances ...je vois des pochettes Première soldées... Si ! Si !
Maintenant j'en vois plus ! lol
et en couv ...Adjani ...d'ailleurs c'est le seul Première que j'ai découpé et donc que je ne possède plus (snif ! Je l'ai d'ailleurs mis dans la rubrique Recherche... mais je vois que tout le monde tient à conserver se archives, et ce n'est pas moi qui vous blâmerais, en attendant si vous avez des scans, n'hésitez pas), pour prendre toutes les photos dedans et en réaliser un poster géant ... Sur la couv, elle a un t shirt blanc, une queue de cheval , très naturelle , l'article du coup je sais même plus de quoi il parlait ! , sauf qu'elle visitait un château (chenonceaux, Chambord??) ...
Bref, là ce fut une révélation !
et donc l'année d'après ....l'été meurtrier , autant dire que lorsqu'on est ado à cette époque là ....c'est le coup final qui me fit chavirer.
Pour anecdote, cette année là...mon cinéma (1 salle) se transforma en 5 salles dont je ne connaissais pas la configuration et lorsque je suis arrivé (en retard ) le générique très sombre avait commencé , comme je ne voyais absolument rien, évidemment je me suis planté en plein dans les escaliers, affalé sur un spectateur .... Heureusement il faisait noir , car moi j'étais écarlate ...
Du coup , quand je retourne dans cette salle, j'ai toujours une pensée émue pour ce film (pas pour les marches), et je souris bêtement !!! Alors on me demande pourquoi ... et ca me donne l'occasion de parler ...d'Isabelle !
Voilà je reposte cette anecdote, afin de savoir pour vous quel est votre tout 1er souvenir d'Isabelle, est ce un film, un magazine, son 1er album qui vous a marqué...
Allez même qu'une ou 2 lignes, j'aimerais bien que vous disiez vous aussi ce qui vous a marqué chez elle.

14 commentaires:

Anonyme a dit…

Je crois qu'il s'agit du château de Chantilly, mais ce n'est pas sûr... A vérifier.

fredjani a dit…

Ce qui est génial, c'est que je mets un post, et quelques heures après il y a toujours une persone pour me répondre, ca c'est fort , merci !

Rems a dit…

Moi mon premier souvenir...c'est L'Ete Meurtrier. Ma mère un soir devant la télé m'avait dit de venir le regarder. Et j'ai tout de suite été fascinée par Isabelle même si je connaissais déjà l'actrice. Et depuis c'est une de mes actrices préférées, sinon ce n'est mon actrice préférée.

tazyzas a dit…

En ce qui me concerne, ma vraie grande émotion date de 1992 (j'ai 26 ans et j'étais alors en 4ème). Arte diffusait "Mortelle Randonnée". J'ai fait beaucoup rire ma mère car je me repassait en boucle le film (et j'avais 'customisé' la cassette, que je regarde toujours de temps en temps). Puis une diffusion de "Nosferatu" en 1993 sur la même chaîne: stupéfaction de voir Isabelle aux côtés du grand Klaus! Et en allemand qui plus est. Le film et son ambiance, tout est surprenant dans ce film. C'est à la même période qu'Isabelle apparaît sublime à Cannes pour Toxic Affair, puis la Reine Margot, bien sûr, Diabolique, à Hollywood, Présidence à Cannes... je l'oublie un temps. J'ignore tout de ses granfds classiques, de sa vie amoureuse... Jusqu'à ce qu'elle revienne en Margueritte. Je suis ça de loin puis je me souviens courir chez mon marchand de journaux acheter le Studio consacré à "La Repentie". C'est là que tout commence "vraiment" pour moi. Avant je ne suivais que de loin sa carrière. Puis l'apparition d'internet "fait" beaucoup; le forum allociné, ce blog, Isadj... ses histoires d'amour. Bref, un vrai roman quoi!
Et puis quand on commence à redécouvrir sa filmographie, on mesure à quel point elle est essentielle, exceptionnelle etc. !

Anonyme a dit…

Pour le magazine, c'est le première de mai 1981 spécial cannes. Adjani faisait la couv' pour son retour avec Possession et Quartet, en compétition cette année-là.

Anonyme a dit…

Mon premier souvenir, c'est justement ce magazine Première dont elle faisait la Une, en mai 1981 !
J'avais 16 ans, je traînais chez un marchand de journaux, mon regard balayait l'étalage, quand soudain... il s'est arrêté, scotché à ces deux yeux si bleus si beaux si fascinants ! La fascination a commencé à cet instant précis, et elle n'a fait que grandir depuis !
Quelle belle histoire d'amour, que cet amour-là. Isabelle A. a poétisé ma vie. Elle a enrichi ma perception de la vie, de l'amour. Son goût de l'Absolu m'a consolée de bien des misères, bien des moments où ma propre vie me paraissait trop petite. La remercierons-nous jamais assez de tout ce qu'elle nous apporte ?
Loquita

Anonyme a dit…

J'ai vraiment eu le coup de foudre pour Isabelle lorsque j'ai vu Adèle H, à sa sortie. Depuis ce jour là, je suis devenu un inconditionnel et j'ai suivi toute sa carrière. C'est vraiment une actrice exceptionnelle. Encore bravo pour ce site, c'est génial.

Olivier

didier anhee belgique a dit…

L'été meutrier , c'est pour moi toute mon adolescence , mes dix -huit ans , tous mes rêves .

Adjani ,une artiste d'exception et belle de surcroît , ses yeux , sa bouche et ses moues , vraiment pas de qualificatif pour la décrire .

Commnent danser un slow avec une autre qu'Elle , comment conduire une autre voiture que cette DS verte de "pinpon"

Non , s'il y a un paradis sur cette terre , cette actrice doit en être la reine .

benraminos a dit…

eh beh moi, c'est sa montée à cannes en 1993 pour Toxic Affair. Je ne connaissais d'elle que son visage, je savais qu'elle tournait peu (j'avais lu la lettre à adjani dans studio) et je me rappelais etre allé au ciné à 6 ans voir allan quaterman et les mines du roi salomon et il y avait une affiche de subway dans le hall, son visage m'avait marqué...et puis plus rien, je la voyais de loin (j'étais pas vieux)je me rappelle aux cesars en 1989, je devais avoir 11 ans.
Et puis cette montée a tout déclenché, je saurais pas vous dire pourquoi...Je la trouvais tres charismatique, mais pas dnas la force comme peuvent l'etre sharon stone ou madonna, c'était une autre forme de présence. Et le soir même, france3 diffusait Subway, et depuis j'ai plus rien lacher.

Anonyme a dit…

Je l'ai vu dans l'été meurtrier tout à fait par hasard.Un passage télé je ne sais plus en quelle année.Je la connaissais bien sûr mais sans plus et là,ce jour là,une révélation!Depuis je la suis de très prêt,je ne puis m'en empêcher,elle fait partie de ma vie.Elle est pour moi plus qu'exceptionnelle,elle est une diva absolue.Je l'ai vu dans MS,elle me hante encore.
J'aime particulierement"Camille"qui me bouleverse et la "reine Margot".Quelle beauté!
Je suis toujours à la recherche de ses interviews qui sont reconnaissables par l'humanité qui s'en dégage et parfois la colère.Jamais de langue de bois.Elle est sincère et aussi impulsive.Je croise les doigts pour le Molière.
Anneliz

fredjani a dit…

Ah oui ! benraminos, t'aurais mieux fait d'aller voir Subway ! lol, c'est drôle quand mêm de voir qu'à des endroits différents, à des ages différents on a été touché par les mêmes événements : la montée de cannes /toxic affair avec sa voilette et les commentaires de lhermitte... 2 minutes avant sa montée j'étais en train de régler mon magnétoscope, j'ai cru que j'y arriverai jamais, studio avait fait un joli numéro avec 2 couv : Deneuve/Adjani...
Pour anneliz, c'est incroyable de voir que l'été meurtrier est le film culte qui nous a (pour l'instant ) le plus marqué, et donné l'envie de suivre cette actrice, non?

Laurent a dit…

A mon tour donc, pour évoquer mon premier souvenir (ou plutôt mes premiers souvenirs)…
C’est difficile à dire, je crois que dès mon enfance et le début de mon adolescence déjà (et bien avant mon vrai premier souvenir qui déclencha donc mon admiration), j’aimais déjà beaucoup cette actrice que je voyais à la télévision dans La gifle, L’année prochaine si tout va bien, des films populaires qui passait très souvent en télé. Je me souviens aussi, dans un registre plus grave, de l’Histoire d’Adèle H. ou Nosferatu, et toujours cette actrice que j’aimais bien, c’est l’époque où je devais avoir entre 9 et 13 ans, mais tout était encore assez vague, à cet âge là rien n’est encore véritablement affirmé dans nos goûts cinématographiques et même musicaux je crois.
J’ai alors toujours plaisir à revoir cette actrice, à revoir ses films et en découvrir d’autres, Driver, Les sœurs Brontë, à l’époque je disais "un film avec elle, j’aime bien cette actrice !"… 
Puis les années passent, Tout feu tout flamme passe à la télé, magnifique Isabelle Adjani, c’est à ce moment là que j’ai finalement retenu son nom à force de la voir dans ses anciens films rediffusés régulièrement à la télé… et puis il y a la chanson Pull Marine qui reste dans mes oreilles, le clip de Besson… je crois aussi que dans la même période (84-85) les premières photos de Subway paraissaient dans Première…
et tout s’enchaîne, à la même époque donc je m’achète le livre L’été meurtrier de Sébastien Japrisot, sans avoir vu le film 1 an plus tôt (je n’allais pas très souvent au cinéma à l’époque) mais c’est la jaquette du livre avec l’affiche du film qui m’a évidemment attiré avec cette actrice Adjani que j’aimais déjà beaucoup…
J’ai adoré le livre et je n’avais qu’une envie alors c’était de voir enfin ce film… après quelques mois d’attente, il passe enfin pour la première fois à la télévision, et là ce fut le choc, un coup de foudre carrément, l’adaptation de ce formidable livre était une grande réussite et Isabelle Adjani qui nous offre là, en un seul film, toute l'étendue de son jeu, dans ses nuances, de l'émotion à la folie, de la légèreté à la violence…
Ca y est ! je suis devenu définitivement "accro" à ce moment là !! c’était donc en 1985 (l’année de mes 16 ans)…
Malheureusement les années qui suivront seront assez calmes (première longue période d’absence) mais j’avais tout un retard à rattraper…
en 1986 j’ai enfin mon premier magnétoscope, il me fallait donc attendre les diffusions et rediffusions à la télé pour commencer à me faire ma petite adjanithéque, chaque semaine je scrutais les programmes télés dans tous les sens de peur de la rater… et c’est donc dans cette période creuse que je découvre enfin les films Possession (2ème électrochoc après l’Eté meurtrier) puis Barocco, Mortelle randonnée, Violette et François mais aussi Le petit Bougnat et la série Le secret des Flamands…etc
Puis en 1987/88 les remous de ma vie à l’époque me fait alors passer à côté de la sortie de Camille Claudel, mais c’est à la cérémonie des César en 89 que mon admiration ressurgit de plus belle, elle m’éblouit littéralement lorsqu’elle monte sur scène pour recevoir son César, plus belle que jamais, et comme elle seule peut le faire, elle surprend tout le monde en lisant un extrait des Versets satanique de Salman Rushdie (quel grand souvenir encore)…
Quelques mois plus tard Camille Claudel passe à la télé pour la première fois, je vérifie plus d’une fois que la cassette est bien calée dans le magnétoscope… Mdr !!
J’achète les VHS qui sortent dans le commerce petit à petit pour les remplacer par mes enregistrements télé (je recommencerais cette opération quelques années plus tard et encore aujourd’hui avec les DVD)…
Et puis je découvre enfin, au hasard d’une diffusion télé, L’école des femmes et ensuite d’autres pièces filmées : L’avare (que j’ai depuis en DVD d’ailleurs, seule pièce de théâtre commercialisée en VHS et DVD), et puis Ondine…
Et ensuite, Cannes 93, le premier grand retour que je vis réellement en direct en ne ratant rien de la quinzaine du festival de Cannes à la télévision, et j’enregistre tout ce qui la concerne, la montée des marches bien sûr, qui a était le déclic pour beaucoup d’après ce que j’ai pu lire (j’ai 2 VHS complètes avec Cannes 93/94 et de même pour Cannes 97 plus tard)…
Et enfin pour en finir là, et j’ai déjà bien empiété sur mon premier souvenir, mais bon !, il me reste encore un premier souvenir à évoquer c’est mon premier film d’Isabelle sur grand écran, il était temps vous allez me dire ! (puisque jusqu’alors je n’avais vu ses films que sur le petit écran), c’est en 1994 donc et c’est La Reine Margot bien sûr, un grand film de plus (un de mes préférés à ce jour) pour cette actrice qui continue de me fasciner et de m’émouvoir… passionnément… merci Isabelle…
Voilou, désolé pour mes longueurs mais quand on aime on ne compte pas… c’est ce qu’on dit…
Laurent de Nîmes

Anonyme a dit…

Mon premier souvenir,
c'est le dernier plan d'"Adele H" dans la scène finale avc son monologue au bord de l'eau. Sublime.

C'était ds le cadre d'un cycle truffaut au "cinéma de minuit ou cine club" sur Fr3.
Je le voyais en cachette quand mes parents dormait. c'est comme cela que j'ai decouvert d'ailleurs les soeurs brontë...

ETE MEURTRIER
je me souviens que mon père était tellement souflé par l'intensité de son jeu qu'il en deduit qu'elle ne pouvait que se droguer. Comment pouvait-elle être aussi borderline sinon. Cela me fait sourIre.

Le discours des césars sur salman R fut un moment fort.

Plus tard j'ai decouvert Possession, et Là, Là, Le CHOC. Elle ne me quitte plus depuis.
JLUC31

Tessa008 a dit…

C'est vraiment agréable de lire vos coups de foudre respectifs !

Pour ma part la première fois c'était lors d'une rediffusion de "Camille Claudel" en 1999 sur le petit écran (sur TF1 je crois). Il y avait quelque chose qui m'avait frappé dans ce personnage de Camille, son visage même inanimé laissait transparaître des émotions que tout le monde ne comprend pas forcément et que seules des personnes comme nous qui ont disons cette sensibilité étrange peuvent comprendre. Disons aussi qu'adjani, à travers ses rôles, aident à relativiser par rapport à une passion amoureuse comme en a pu témoigner une certaine admiratrice dans Première pour avoir largué son mec..

Autrement j'aime son côté provoc' quand elle balance les chaises, les poubelles, les mouchoirs..., j'aime son talent d'artiste tout court, et je reste pleine d'admiration quand je constate comment son jeu théâtral est sans cesse recherché, renouvelé dans les semblables mais différentes scènes de cinéma que j'ai pu voir, c'est tout petit parfois mais c'est tellement beau !

Et puis par la suite, comme loquita, j'ai remarqué ces beaux yeux bleus et depuis je ne peux m'empêcher de rentrer dans une librairie sans vérifier que ces beaux yeux n'y figurent pas par hasard... Parce qu'avoir des nouvelles d'Elle, c'est emporter un petit soleil avec soi.

LinkWithin

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...

Derniers commentaires

Messages les plus consultés

Forum du blog

Forum du blog
Cliquez sur l'image et dialoguons...

Tchat libre

Tchat

Compteurs