30 septembre 2006

Critique des echos.fr de la pièce M Stuart


LA DERNIÈRE NUIT POUR MARIE STUART de Wolfgang Hildesheimer
Le lamento d'une reine condamnée
Une oeuvre mélodramatique où la plus aimée des stars révèle un tempérament de grande tragédienne.


Avec Isabelle Adjani, Joséphine Fresson, Patrick Rocca.
Théâtre Marigny,



La salle du château est comme en feu, rougeoyante. La reine Marie Stuart va être exécutée, à l'aube. Elle voit une dernière fois ses amis et ses ennemis. Elle a le droit de dicter ses dernières lettres mais celles-ci ne seront pas transmises aux destinataires ! Elle se raconte, se déclare seule reine légitime, fait des cadeaux aux courtisans cupides, avale un peu de la potion qu'on lui inflige, lance son testament spirituel en se disant sans haine pour sa rivale Elisabeth et prie le Seigneur. Une dernière estocade lui est portée par le représentant de l'Eglise anglicane, féroce envers cette obstinée catholique. Puis elle doit placer son cou sous la hache du bourreau... La pièce choisie pour le retour en scène d'Isabelle Adjani n'est pas la fameuse tragédie de Schiller mais une oeuvre assez récente, due à l'écrivain allemand Hildesheimer, qui l'écrivit dans les années 1960. C'est du théâtre qui explore le passé à la serpe, construit son action à l'équerre et frappe ses dialogues sur l'enclume. Mais la dialectique en est forte, l'information historique plutôt riche.
Interprétation quasi musicale
Didier Long donne de la nervosité aux nombreux acteurs (Jacques Zabor, Bernard Waver, Jean-Yves Chatelais), qui parviennent à ne pas être des fantoches et, autour d'Adjani, fait de son adaptation et de sa mise en scène une longue cérémonie d'habillage royal et un court moment de dépouillement monacal. C'est bien vu : la reine se transforme en monarque une ultime fois et retire ce faste pour aller au-devant de la mort. Pas toujours avantagée par le maquillage, Isabelle Adjani réussit une magnifique parade d'adieu à la vie, une interprétation quasi musicale du lamento. On ne se souvenait pas qu'elle avait cette voix forte qui porte haut le texte et lui donne de multiples inflexions. A la fois enfantine et maîtresse femme, elle épouse les méandres de la pièce qui va du mélo au drame, donnant dans les derniers instants une émotion de grande et simple tragédienne. Elle chante tout un opéra parlé !GILLES COSTAZ

5 commentaires:

Anonyme a dit…

Juste un renseignement.Je vais voir MS en novembre,et je voudrais saluer Isabelle après la représentation.Comment faut'il s'y prendre? A quel moment doit t'on demander à la rencontrer.Quelqu'un peut'il m'expliquer.Merçi d'avance.

fredjani a dit…

Tazyzas , tu peux répondre ...puisque tu as vu ....Isabelle !!!!

tazyzas a dit…

Oui, il suffit de sortir par la gauche du théâtre (en sortant de la pièce), tu continues un peu et il y a quelques marches et une porte. Un monsieur se trouve derrière une vitre et tu lui demandes à rencontrer Isabelle. Tu attends alors dans une pièce où il y a des tables et des chaises et une machine à café. Il faut attendre une heure... donc, mieux vaut arriver assez tôt pour trouver une place assise, de préférence près de l'esclaier par lequel elle descendera (à droite, en rentrant). Moi j'étais un peu loin et je ne l'ai pas vue descendre, les gens s'approchaient... puis elle s'est assise à une table.
Fred, désolé d'avoir déclencher la guerre des Isabelle, je ne voulais créer aucune discorde... :(
T'es loin de te prendre pour le chef, en tout cas!!!

Anonyme a dit…

Merçi Tazizas.Jai tout recopier pour ne rien oublier de tes indications si précieuses.Racontes nous encore cette rencontre.Je ne m'en lasse pas.

fredjani a dit…

Tazyzas , je ne comprends pas pourquoi loquita n'a pas pu voir isabelle...seulement son amie japonaise ,alors que ca ne semble pas avoir été un problème pour toi ....D'ailleurs comment étais tu au courant que tu pouvais la rencontrer en prenant a gauche...la pièce ..tout ca ...
Pour les isabelles...ben j'ai pas compris, je mourrais reellement d'envie de savoir si I Huppert avait dit qqchose... ce n'était pas un piège de ma part....Je comprends mieux maintenant pourkoi tt le monde s'étripe sur le forum quand on compare les 2 isabelles...Il y a les fervents de l'une...de l'autre ....Moi tout ce que je sais , c'est que je n'ai jamais lu aucune critique négative d'isabelle adjani à l'égard d'huppert...mais évidemment je n'ai pas tt lu...et à linverse je ne connais pas assez I Huppert pour savoir ce qu'elle pense d'adjani ....
En général les actrices portent rarement des critiques sévères les unes sur les autres ....mais sont +tôt bienveillantes, et admiratives de leurs travaux respectifs, non?

LinkWithin

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...

Derniers commentaires

Messages les plus consultés

Forum du blog

Forum du blog
Cliquez sur l'image et dialoguons...

Tchat libre

Tchat

Compteurs